Des laboratoires experts en AMP au service des couples infertiles

Parcours de soins

Les protocoles de traitement de FIV peuvent varier selon les praticiens, selon le dossier de la patiente. Il n’existe donc pas un unique protocole. Cependant, pour vous aider à comprendre le parcours FIV, nous vous proposons un exemple représentatif de ce qui peut vous être proposé.

1ère visite : la consultation au centre

Il vous sera demandé d’apporter lors de votre première visite les documents suivants :

  • Certificat de vie commune ou justificatif de mariage,
  • Photos d’identité et Photocopie des cartes d’identité,
  • Attestations de Sécurité Sociale, Mutuelle,
  • Photocopies des derniers bilans de stérilité (spermogramme, hormonologie, hystérographie etc…).

Trois rendez-vous seront pris avec les 3 professionnels qui vous suivront tout au long de votre prise en charge :

Le  gynécologue 

A cette étape son rôle est de :

  • Poser l’indication de FIV,
  • Faire la demande de 100% si elle n’a pas été demandée par votre gynécologue traitant,
  • Faire une demande d’examens complémentaires éventuels,
  • Prescrire le traitement de stimulation.

Le biologiste

Il vous accompagne tout au long de votre parcours et à en charge :

  • La constitution du dossier clinico-biologique,
  • L’information sur le traitement, ses risques et les chances de succès,
  • La signature des consentements,
  • La lecture du spermogramme de contrôle, des sérologies,
  • La demande de caryotype éventuel ou d’un bilan complémentaire.

L’anesthésiste

C’est lui qui va réaliser la consultation préopératoire.

L'anesthésiste vous informera des différentes possibilités d’anesthésie : anesthésie locale (une injection dans l'utérus et une sur chaque ovaire) ou plus rarement une anesthésie générale.

2ème visite : le protocole de stimulation

(parfois inclus dans la 1ère visite)

En fonction des résultats des différents examens de l’étape 1 et de votre situation, un protocole de soin personnalisé vous sera proposé.

Il dure de 25 à 30 jours. Le protocole consiste en un blocage de l’ovulation par des analogues de la LHRH pendant 10 à 20 jours sous forme d’une injection unique retard ou d’injections journalières.

Ensuite la stimulation de l’ovulation se fait à l’aide de FSHr ou HMG pendant 12 à 14 jours.
Ce protocole est le protocole de référence pour les normo-ovulantes.

proto-antagoniste-long

Il dure environ 14 jours. Le protocole débute par un blocage de l’ovulation par analogues de la LHRH pendant 12 jours sous forme d’injections journalières avec ajout, dès le 3ème jour, d’analogues de la stimulation par FSH ou HMG.

Ce protocole est utilisé dans des cas particuliers de réponse ovarienne insuffisante. 

proto-antagoniste-court

Il dure environ 14 jours et est précédé d’une phase de préparation par ovule ou comprimé.

La stimulation est faite par FSHr ou HMG et ajout d’un antagoniste afin de bloquer l’ovulation à jour variable (cetrorelix ou ganerelix).

Ce protocole est utilisé dans des cas particuliers de réponse ovarienne excessive. 

proto-antagoniste

3ème visite : la ponction ovocytaire

Pour la femme :

Le recueil des ovocytes se fait au bloc opératoire, généralement sous anesthésie générale légère ou sous hypnose. La patiente arrive à jeun à 7 heures dans son centre d’AMP.
Il faut compter ½ journée d’hospitalisation au centre. La ponction ovocytaire durant environ 10 minutes.

Un arrêt de travail d’une semaine est proposé.

Pour l'homme :

Le recueil de sperme du conjoint se fait le même matin au laboratoire. Une abstinence sexuelle est recommandée pendant les trois jours précédant la ponction ovocytaire.

4ème visite : le transfert d’embryon

Ce transfert se pratique au laboratoire en présence du conjoint. Il se déroule comme un examen gynécologique classique au cabinet. Un ou deux embryons seront replacés dans l’utérus sans ou avec contrôle échographique. La vessie de la patiente doit être pleine afin de faciliter l’échographie. 
Ce transfert a lieu 3 à 6 jours après la ponction.


5ème visite : le dosage sanguin

Le diagnostic de grossesse se fait par dosage sanguin de béta-HCG 14 jours après la ponction, il est indispensable, même en cas de saignement.